Lors de mon exposition / vente de novembre à Biocoop (article que vous vous pouvez retrouver ici), j'étais contente de ma journée, de mes rencontres, de mes ventes. C'est donc pleine  d'optimisme et de motivations que je réitérais l'expérience samedi dernier.

Mais comme on dit, il y a des jours avec et des jours sans.

Vous l'aurez compris, samedi était donc un jour sans : sans vente, sans ambiance, sans joie, sans rien, sans tout, sans ....

Pourtant, mon stand était joli, épuré et simple comme je l'aime

2016-05-14 09 2016-05-14 09

2016-05-14 09 2016-05-14 09

2016-05-14 09 2016-05-14 09

2016-05-14 09 2016-05-14 09

Un petit écriteau éveillait la curiosité, une page était là pour récolter les adresses mails pour envoyer une newsletter de temps en temps, les cartes de visites, les cartes cadeaux .... et moi souriante, jusqu'au bout (bien que je peux vous assurer que j'était en ébullition à l'intérieur, prête à exploser à tout moment !). Tout était là ... sauf les clients ! Enfin si, les clients sont bien venus à Biocoop, à la boulangerie, au restaurant mais aucun intérêt cette fois pour mes bijoux. Pourtant, en face de l'entrée, il était impossible de me râter. Ce qui m'a le plus exaspéré c'est qu'il fallait que je leur arrache bien souvent un bonjour (et c'est marrant, dans l'ensemble les hommes disaient bien plus bonjour que les femmes qui me regardaient d'un air dédaigneux).

J'ai fait cependant quelques très rares rencontres intéressantes dont une très intéressante : un monsieur avec qui j'ai échangé sur la chambre à air. Je lui disais que je ne pouvais travailler la chambre à air que sur de petites surfaces car c'était de la chambre à air de vélo. Il m'a dit que des garages en avait, dont un sur Bourg, qu'il suffisait de leur demander, mais que si il en trouvait, il me tenait au courant. Il a pris ma carte et est parti. J'ai dis à Hortense (d'un ton déjà un peu énervé) : il dit ça mais bon, je n'y crois pas trop. Une heure plus tard, j'ai vu réapparaître mon monsieur. Il me dit : vous avez une voiture ? j'ai 2 grosses chambres à air pour vous. J'ai fait le tour du parc du garage Machin et j'en ai trouvé 2. Ouaaaaah c'est trop gentil lui dis-je, toute émue par tant de gentillesse. Je n'en revenais pas. Je l'ai remercié cent fois. Et ça m'a permis de me redonner un peu de baume au coeur.

Conclusion :
2 ventes (3 bagues, 2 paires de BO)
1 journée perdue (ou presque)
1 journée durant laquelle j'étais très très très énervée et démoralisée
1 remise en question. Enfin c'est ce que je croyais, mais c'est plutôt comme me l'a si bien dit l'énergéticien du centre Biobourg : posez vous des questions mais ne vous remettez pas en question.
1 certitude : soit j'arrête tout soit je continue dans le même esprit, en me posant les bonnes questions, mais hors de question que je change mon style sous prétexte de plaire au plus grand nombre
1 idée qui me trotte dans la tête depuis longtemps à mettre en oeuvre (avec ma grande chambre à air)
1 envie de refaire quand même cette expo ... mais avant Noël (on ne va pas bouder le plaisir de profiter des événements)
1 regret : que je ne fasse pas mon expo proche de chez mes copines qui sont fans et qui m'ont fait du bien avec leurs messages !
1 autre certitude : mes créations sont vraiment trop atypique pour beaucoup de monde.
1 bonne nouvelle : vous n'avez que l'embarras du choix pour faire vos achats .... la boutique est quasi complète ! N'oubliez pas que vous pouvez bénéficier de 15% de réduction sur toute la boutique avec le code FETEMERE16 jusqu'au 23 mai 2016, et c'est par ici Les p'tits bijoux de Marie.

 Marie