Je suis enfin arrivée à mes fins et ai fait ce que je voulais avec la chambre à air, et ce grâce à ce gentil monsieur rencontré lors de ma vente à Biocoop (article que vous pouvez retrouver ici).

Vous souvenez-vous de ce que je voulais faire ?

DSC02576

Un petit sac.

J'ai essayé sans patron, à vue de nez, car je voulais voir comment procéder, comment la chambre à air épaisse réagit aux ciseaux, aiguilles, etc .... J'ai acheté des oeillets et un fermoir de cartable et j'ai récupéré des anses, donc investissement minime pour une première. Il a juste fallu rajouter un peu d'huile de coude pour les coutures rouges des côtés (à la main avec fil et aiguille)

Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître pas mal du tout ! Je suis vraiment enchantée du résultat. Certes, quand je vois la photo, il y a un fond un peu plus pointu que l'autre, mais bon ...

En plus c'est 1 sac / 5 possibités (plutôt rentable) :

1 / version pochette sans anse

DSC02577 DSC02585

version anse rouge

DSC02578

2 / porté bandoulière ou 3/ porté épaule court

 DSC02590 DSC02589

version anse noire

 DSC02581 DSC02580

4 / porté bandoulière ou 5 / porté épaule court

 DSC02592 DSC02582

Les 2 aspects un peu "négatifs" de ce sac :
- il est lourd même vide ; il faudra donc que je choisisse avec beaucoup d'attention ce que je vais mettre dedans pour ne pas alourdir de trop,
- je l'ai lessivé 3 fois avec éponge et produit à vaisselle et il noircit encore un peu les doigts : il ne faudra pas que je le prenne avec une tenue blanche car je pense qu'elle pourrait bien finir grise ! Il faut que j'étudie ce point : avec quoi lessiver pour qu'il ne noircisse plus ? Vous avez peut-être une idée ?! Je suis preneuse.

Je crois que ce n'est que le début d'une nouvelle grande histoire d'amour entre la chambre à air et moi ! 

 Marie

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer