Non seulement nous consommons bio et local (le plus possible) depuis trèèèès longtemps maintenant, mais il n'empêche qu'au fil des années, j'ai de nouvelles révélations et des convictions qui s'affirment.

C'est comme ça que depuis un an, je tends vers :

* le ZD (zéro déchet). Alors bien sûr je ne suis pas ZD à 100%, loin de là mais j'y travaille. Mon but étant au moins de limiter les déchets et surtout dans la cuisine (je vous en parlerai dans un prochain article) et dans la salle de bain (article ci-dessous) qui sont les endroits les plus propices aux déchets.

* et la non (sur)consommation. Ca se traduit par exemple par le fait que je n'achète plus de vêtement ou article déco sous prétexte que c'est beau et que j'en ai envie. Je me pose d'abord la question : est ce que j'en ai vraiment besoin ? Et bien souvent, la réponse est non. Et si la réponse est non, je n'achète pas. Je me fais toujours des plaisirs mais je peux vous assurer que mon plaisir la plupart du temps est de ne pas acheter de superflus. Je me sens plus légère, moins encombrée (sans compter le désencombrement que je fais chez moi avec ce que je possède déjà !). Et maintenant que je sais à peu près coudre, je me fais plaisir autrement.

Et le ZD et moindre consommation combinés dans la salle de bain, ça donne ceci.

Préambule
J'ai commencé par enlever "les produits cracra" (c'est à dire les produits conventionnels avec une liste d'ingrédients de 3 km et bourrés de produits aux noms imprononçables) et à les remplacer par des produits aux compositions plus saines, labellisés bio  : les shampoings, les crèmes hydratantes, les lotions, les gels douches, une partie du maquillage, une partie des eaux de toilettes, les protections périodiques. Ces produits sont maintenant bien adoptés par toute la famille et tous savent qu'il est hors de question que j'achète autre chose que du bio ... sauf pour le déo et le dentifrice qui sont 2 choses que j'ai du mal à leur faire changer (pour l'instant du moins). Moi par contre, j'ai sauté  le pas et je ne crois pas utiliser encore un seul produit cosmétique non bio et je m'oriente de plus en plus vers les produits maisons à la composition minimaliste et quelque peu différente !

Petit tour de ma salle de bain

Avertissements : certaines révélations peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes  de certains !

les disques à démaquiller
Ils ont disparu totalement et sont remplacés par des lingettes lavables. J'ai acheté les premières et me suis faites les suivantes car je touche un peu en couture pour cela, mais vous pouvez vous rendre sur le site A little market, et vous trouverez plein de créatrices qui font des petits merveilles. Certes c'est un investissement au départ, mais on s'y retrouve très vite du fait qu'il n'y ait plus besoin d'acheter des disques à démaquiller. Et il n'y a plus de déchet ! Imaginez : minimum 2 disques par jour (c'est ce que j'utilisais : 1 pour les yeux et 1 pour le visage) x 365 jours = 730 disques par an !!! si on ajoute une ado qui commence à se maquiller ... et donc à se démaquiller !

Je ne peux m'empêcher de vous montrer (ou remontrer pour celles qui me suivent) mes petites lingettes à démaquiller super pratiques.

114581445

mon déo
J'en ai plusieurs : HE de palmarosa directement sous les aisselles, du gel d'aloe vera + bicarbonate + HE palmarosa, du bicarbonate dilué dans l'eau (ma petite dernière a testé et approuvé cette recette) et mon chouchou vraiment efficace et tout doux pour mes dessous de bras : huille de coco, bicarbonate, maïzena et HE palmarosa. Sur le net, vous trouverez plein de recettes. La mienne vient de chez Antigone XXL

mon dentifrice
La aussi, c'est huile de coco, bicarbonate et HE menthe poivrée (en fait je peux tout à fait utiliser le même produit pour mon déo et mon dentifrice !). Et dernièrement, j'ai rajouté du charbon activé pour blanchir les dents. Bon, non seulement ça fait un drôle d'effet d'avoir un truc tout noir dans la bouche, mais en plus, je n'ai pas trouvé le résultat très probent. Mais ce n'est pas grave, je continue car j'aime bien la sensation de propre et naturel que celà procure. Par contre, avec le bicarbonate, il se dit sur la blogosphère qu'il ne faut pas l'utiliser trop car ça abimerait l'émail des dents. Mais j'ai lu tout et son contraire donc pour l'instant je l'utilise le matin et continue mon dentrifrice cracra le soir.

le démaquillant
Adieu démaquillant cracra et cher du commerce. Bonjour huile végétale et eau florale de bleuet. Moitié huile végérale (la jojoba est parfaite, ou huile d'avocat, et même huile d'olive - oui oui !) et moitié eau florale de bleuet ou autre eau florale, voire même de l'eau plate tout simplement. Le but étant de faire un démaquillant bi-phasé. C'est un démaquillant multi fonction puisqu'il est  aussi bien pour les yeux que pour le visage. Et hyper efficace, rien ne lui résiste.

le gel douche
Il a laissé place au pain de savon pour tout le monde. Il était déjà utilisé par mes 2 filles depuis longtemps en raison de leurs problèmes de peau. Mais maintenant, tout le monde a droit aux bons savons saponifiés à froid de la savonnerie Folie verte (j'en parlais déjà dans cet article).

le shampoing
La aussi, le shampoing liquide a laissé place au shampoing solide de la savonnerie de Beaulieu (j'en parlais déjà dans cet article).

l'après-shampoing
Notre après-shampoing, c'est du vinaigre blanc. Les filles font un rinçage à l'eau ensuite car elles ont peur que "ça sente" mais moi je le laisse tel quel car dès que ça sèche, ça ne sent plus rien et c'est encore plus efficace : cheveux doux et démêlés garantis. On peut aussi rajouter des HE dedans selon le cuir chevelu et le type de cheveux. Mais je ne suis pas aromathérapeute ; je vous laisse regarder sur le net ou dans les bouquins !

Et vous savez quoi, ? je n'ai jamais eu les cheveux aussi volumineux et beaux que depuis ce mariage savon solide puis vinaigre blanc. Et cela m'a permis d'espacer les shampoings.

les mouchoirs en papier
Il y en a encore un peu pour certain(e)s mais je commence doucement à intégrer les bons vieux mouchoirs en tissus faits maison (au moins pour moi pour l'instant).

les protections périodiques
Sans aller trop dans le détail sur ce sujet (des yeux familers lisent ce blog !), déjà, ce ne sont que les tampons en coton bio qui ont le droit de séjour dans la maison ; il n'y a plus de boites de tampons cracra depuis plusieurs mois. Mais les tampons en coton bio n'empêchent pas les déchets. Je suis donc passé à la cup depuis quelques mois ce qui m'a permis de diminuer ma conso de tampons. J'ai également fait l'acquisition récemment de protèges slips lavables et là pour le coup, plus de déchet. Et franchement, c'est bien plus agréable que les jetables.

les cotons tiges
Il y en a encore à la maison. Certes ils sont en coton bio et avec un bâtonnet cartonné et on en utilise peu, mais ça fait quand même du déchet. Je pense les enlever prochainement et réfléchis donc à une alternative.

le papier toilette
Nous utilisons du papier toilette écologique depuis longtemps. De nombreuses personnes que je côtoie virtuellement dans mes groupes FB utilisent des lingettes lavables à la place du papier toilette. Mais là, je ne suis pas prête à sauter le pas, et mes enfants non plus. Rien que l'idée des mouchoirs en tissus lavables les répulse alors vous imaginez bien le papier toilette lavable ...

la crème pour le visage
Je n'en ai qu'une (jamais eu de crème de nuit), elle est bio. Mais je pense que lorsque mon pot sera terminé, je vais passer à l'huile végétale mélangée à de l'aloe vera.

les produits pour les ados
Mes enfants utilisent des crèmes bio pour le visage, des HE sur les boutons, des eaux florales pour le nettoyage du visage. Pas vraiment du ZD mais on limite cependant le nombre de produits. Et de toutes façons, comme ils n'ont quasiment pas de problèmes de peau, ils utilisent peu de produits !

le maquillage
Il me reste quelques fards à paupières cracra, sinon je n'ai que du maquillage certifié bio. Même si je ne me maquille pas beaucoup, je ne pourrais pas m'en passer.

Tous ces changements ont vraiment allégé ma poubelle de salle de bain que je ne vide maintenant qu'une fois par mois, allégé mon porte monnaie, font du bien à nos corps et à la planète, n'engraissent plus les multinationales. Et sont surtout en adéquation avec ma nouvelle façon de penser, de vivre et je me sens tellement bien et satisfaite par tous ces petits gestes que je peux faire, que nous pouvons faire car toute ma famille me suit. Certains sont plus réceptifs que d'autres mais je suis intimement persuadée que même s'ils ne montrent pas leur enthousiasme aujourd'hui, plus tard ils remercieront leur mère d'avoir pensé à eux, à leur santé et à l'avenir de leur planète !
Je suis contente aussi de savoir qu'autour de moi certaines de mes connaissances et famille sont dans la même mouvance, de manière plus ou moins avancées mais au moins, je me sens moins seule et ai moins l'impression d'être l'extraterrestre que je suis aux yeux des autres, ceux qui sont à mille lieux de cette façon de vivre !

Petites précisions
J'entends déjà certaines d'entre vous vous demander si ce n'est ce pas contraignant de laver lingettes démaquillantes, mouchoirs et protèges slips. Je vous rassure, pas le moins du monde : je les mets au milieu de mon linge normal quand je fais une lessive tout simplement.
En ce qui concerne les choses que je fais maison comme les lingettes et les mouchoirs, et afin de limiter la consommation et de tendre encore plus vers le ZD, je n'utilise que des tissus récup : chutes de tissus pour les mouchoirs et pyjama trop petit pour les lingettes. Je me fournis également beaucoup à Tremplin (genre Emmaüs) pour les coupons de tissus donc du seconde main.

Voilà, vous savez tout sur ma salle de bain. Lors d'un prochain article, je vous parlerai de la révolution dans ma cuisine. Et vous verrez que là aussi, ça déménage !

Dernières petites choses
Il y a 3 livres qui m'ont aidés dans mon cheminement (que j'avais déjà bien commencé toute seule)

Famille (presque) zéro déchet

2017-05-01 22

J'arrête de (sur)consommer

2017-05-01 22

Bien-être au naturel

2017-05-02 18

sans oublier le groupe FB des licornes Gestion budgétaire, entraide et minimalisme (Bienvenue en Licornie!) ou autres groupes FB sur le ZD.

Et comme le ZD me tient VRAIMENT à coeur, mercredi, jour de parution de mon article, je vais rencontrer la responsable de l'Association Zéro Déchet de l'Ain pour voir quel pourrait être mon investissement au sein de cette association. J'ai hâte !

 Marie

 


N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter (en haut à gauche) pour partager mes aventures tous les mercredis.
Vous pouvez également liker ma page FB les p'tits bijoux de marie qui est plus spécifiquement dédiée à mes créations et faire un tour sur ma boutique sur A Little Market pour trouver des bijoux uniques, originaux et à petit prix.


 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer